[Scroop Patterns] Fantail Modern Skirt en lin bleu

Scroop Patterns : présentation

J’ai découvert The Dreamstress, le blog de Leimomi Oakes en 2015. Reconstruction historique, histoire et évolution du costume mais aussi couture actuelle, son blog est une vraie mine d’or et un plaisir pour les yeux.
Également professeure de couture, elle a lancé il y a quelques temps (je ne sais plus si c’était en 2016 ou 2017) sa propre ligne de patrons de couture, Scroop Patterns.
Scroop Patterns compte pour le moment sept patrons, souvent inspirés des vêtements historiques.

J’avais craqué depuis le début sur la Fantail Skirt et acheté le patron double, comportant à la fois la version historique et la version moderne. C’est cette dernière que j’ai cousue.

Précisions sur les patrons de Scroop Patterns

Les tailles vont du 30 au 50. Suivant ses propres termes, Leimomi Oakes ne se base pas sur « des chiffres arbitraires » pour grader ses tailles, mais sur un système où une taille 36 correspondra à un tour de buste de 36 inches (91,5 cm) et ainsi de suite.
Pour vous donner une idée, je porte généralement un 40 dans le commerce. Quand je couds mes propres vêtements, cela donne en règle générale du 40 ou du 42.
Ici, j’ai cousu… une taille 34.
♦ Les instructions existent en deux formats : le « rapide » si vous êtes une couturière aguerrie, et un second présentant des instructions plus détaillées. Après avoir parcouru rapidement les deux, j’ai choisi de me baser sur les instructions plus détaillées : je considère mon niveau comme étant « intermédiaire » et comme c’était aussi mon premier patron Scroop, je préférais jouer la carte de la prudence.
♦ Certains patrons sont maintenant disponibles en version papier sur le site Wearing History, mais il est plus simple de les acheter en pdf. Si vous êtes comme moi complètement allergique à l’idée d’imprimer, découper et scotcher des dizaines de feuilles, il y a un fichier A0 imprimable par un professionnel.
♦ Les marges de coutures de 1,5 cm sont incluses dans le patron (j’ai demandé pour être certaine parce que je trouvais que la façon dont la phrase était tournée ne répondait pas clairement à la question « marges inclues ou non ? »
♦ La stature de référence des patrons Scroop est 170 cm (pas mal pour moi qui mesure 177 cm).
♦ À ma connaissance, il n’existe pas de traduction en français des patrons. Ayant appris à coudre en anglais, et mis à part le flottement pour cette histoire de marges de couture, aucun problème pour comprendre.
♦ Le niveau indiqué, « intermédiaire » (2/4), est réaliste. Ni trop ni trop peu. Cependant, je pense qu’en se faisant la main avec des chutes (par exemple pour la pose d’un zip) une couturière débutante ayant quelques pièces à son actif peut y arriver. Toutefois si vous êtes une grande débutante, je déconseille de choisir ce projet pour se lancer seule.

Quelques mots sur la Fantail Skirt

Fantail Skirt Scroop Patterns

De face

« The Modern Fantail Skirt is a classic 5-gore, A-line skirt with a fan of sewn pleats that relase at mid-hip. »
J’ai cherché la traduction de son nom en français et je n’ai pas trouvé de réel équivalent. D’après ce que j’ai trouvé, deux des termes les plus approchant pourraient être jupe Belle Époque ou jupe-trotteuse. Cependant, le terme de jupe Belle Époque n’existait pas à l’époque où ce type de jupes était porté, soit entre les années 1890-1910 (époque Edwardienne pour l’Angleterre). Ce n’est qu’après la Première Guerre Mondiale que cette appellation apparût, soulignant le traumatisme subi et la nostalgie d’un monde qui n’existait plus.

Jupe de Scroop Pattern en lin
La jupe-trotteuse désignait une forme de jupe assez souple et ample, pratique pour marcher. Je n’ai pas trouvé assez d’illustrations pour savoir si cette dénomination est correcte pour la fantail, mais au moins, ce terme a le mérite de ne pas être anachronique.

Couture de la Modern Fantail Skirt

♦ J’ai choisi la version moderne, qui en plus d’être plus courte que la version historique, ne se monte pas tout à fait de la même manière. En effet, après avoir rapidement parcouru par curiosité les instructions de la version historique, les indications données et l’utilisation de boutons ou d’agrafes pour la fermer correspondent à ce qui était effectivement utilisé à cette époque.
♦ Comme il a été dit plus haut, les instructions sont très claires, le patron est précis. Il est important de bien prendre le temps de reporter toutes les indications qu’il comporte, au risque de galérer ensuite et de ne pas avoir un tombé impeccable.
♦ La couture en elle-même s’est bien passée, sauf pour deux choses : premièrement, en raison d’un problème permanent à un œil combiné à un mauvais éclairage (n’étant pas chez moi, je ne peux actuellement pas y remédier pour le moment), j’ai pas mal galérer pour les pinces, et il en résulte que les deux parties ne sont pas parfaitement symétriques : cela ne se voit pas quand la jupe est portée, mais ça m’agace.

Fantail Skirt version moderne

De derrière. On voit clairement le problème du zip.

Enfin, je me suis rendue compte en la portant… que j’avais monté le zip invisible à l’envers, de sorte que c’est comme si c’était une fermeture éclaire normale. Évidemment, c’est quand tout est fini que je l’ai vu. J’ai donc laissé comme cela, mais la prochaine fois, je ferai doublement attention.
♦ Ainsi que le patron le préconise, j’ai utilisé un biais pour l’ourlet. J’ai choisi un biais fantaisie pour changer un peu. Il est invisible lorsque la jupe est portée.
♦ La jupe me semble être plus haute que sur les modèles que j’ai pu voir : je m’y attendais, j’avais vérifié au moment du montage et la hauteur réelle m’allait parfaitement. Par contre, et bien que j’ai scrupuleusement pris mes mesures avant de choisir la taille, je trouve qu’il me manque un micro-micro poil d’aisance en taille 34, mais la taille 36 aurait été trop grande. Je n’ai pas l’habitude de porter des vêtements à la taille naturelle, et je suis plus à l’aise lorsque cette dernière est descendue. Je pense que je réduirais les marges de couture à 1 cm pour le panneau central la prochaine fois. Cela rajoutera le centimètre manquant pour que je la trouve absolument parfaite. Ceci ne change rien à la qualité du patron, c’est juste une habitude et un choix personnel.

Détails techniques

  • 3m de biais bleu Frou-frou, acheté chez Tissus Myrtille. (Autant je n’achèterai jamais leur faux-liberty au prix du vrai, autant je trouve que les biais valent le coup).Patron Scroop Patterns jupe aux genoux
  • Environ 2m de lin bleu cobalt acheté l’an dernier chez Fabrics-store. Je l’avais choisi en IL019, qui possède un poids moyen de 5.3oz/yd2.
  • J’ai profité de la quantité d’ourlet à faire pour tester pour la première fois le mode ourlet invisible sur ma machine à coudre. Résultat correct, sans plus. J’ai eu beau m’entraîner sur des chutes de lin avant, le résultat est moins fin que si je l’avais ourlé à la main (mais a pris beaucoup moins de temps). De plus, il est sans doute temps que j’aille apporter Féroce subir une petite révision.
    PS : Premier test avec le retardateur de l’appareil photo. Et oui, je n’avais pas repassé la jupe. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois. 

fermeture agrafe jupe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s