[La drôle d’époque #1] A propos du confinement…

Si je n’étais pas une période plutôt critique, la période actuelle ne me ferait pas plus peur que ça.
Non pas que j’irai jouer les bravaches en sortant dans la rue comme on a pu le voir, ce que j’estime être du foutage de gueule total (ne fait pas à autrui…), ni non plus que je me moque du pourquoi du comment. Tout simplement parce qu’il y a longtemps que j’envisage ce type de situation. Peut-être pas comme telle, mais il est assez évident que la frénésie actuelle de consommation, voyages, mode de vie est un échec et que nous allons dans le mur à 3000 km/heure. Enfant, je rêvais plus des livres « La petite maison dans la prairie » (jamais vu la série) que d’être « une chanteuse ». Je voulais vivre au fond de la campagne, avoir de la terre, une meute d’enfant et vivre en dehors du temps. Du coup, toute petite, je me suis intéressée à « comment faire pour être le plus possible autonome », à une époque où ca n’était pas du tout courant, et où ca m’a d’ailleurs valu pas mal de moqueries de la part de mes parents, des instits, autres enfants et j’en passe.

  • Niveau « organisation domestique », la maison que nous avons la chance d’habiter actuellement n’est certes pas « optimale » par rapport à notre façon de construire le futur, mais avoir un minimum de stocks est la norme chez nous. Pas de manière démentielle, mais de quoi tenir une grosse semaine ou quinze jours, avec denrées non périssables etc.
    Pour ces histoires de PQ, cela me fait rire : on fonctionne beaucoup avec des lingettes et autres items lavables, et on essaie depuis un bout de réduire les déchets au max. Il manque le potager et les conserves faites maison, mais c’est prévu, un jour, quand nous aurons le logement qui colle avec nos plans.
  • Niveau « organisation familiale » : de toutes manières, nous sommes seuls pour nous débrouiller, sans famille pour nous aider, sans « papi-mamie » sur qui compter. De toute manière, mes parents sont morts il y a bien longtemps. Un jour j’écrirai sur la question d’ailleurs, parce que dans la société actuelle, malheureusement, cette précision me fait souvent passer pour une alien (genre je l’ai choisie, cette situation…)
  • Homeschooling / IEF : Si la réalité des choses et les possibilités éducatives de mon coin font que Mlle Pompon va à l’école a débuté à temps très partiel la maternelle cette année, l’IEF est une possibilité que nous nous réservons un jour la possibilité de dégainer. Et au cas où, j’avais déjà prévu de quoi faire, du comment faire etc. Un mix entre du Charlotte Mason, du Montessori, du çi et du mi, si le besoin s’en faisait sentir.
  • Niveau « activités sociales » : notre famille est plutôt « introvertie » et à petit budget. Le genre à préféré la lecture en famille plutôt que la randonnée en vélo en groupe. Le pique-nique improvisé plutôt que le restaurant. Et nous avons une allergie aux supermarchés / centres commerciaux / consumérisme de masse.

(PS : l’auteur.e de l’image est inconnu.e) 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s