Blouse Suun de P&M Pattern

Il y a bien longtemps que je n’avais pas cousu pour moi. Je suis de plus en plus pointilleuse sur le tombé des vêtements, et je n’ai pas du tout envie d’investir du temps et de l’argent pour coudre un vêtement qui au final, ne me va pas.

J’ai tendance à fuir comme la peste cette tendance à la « fast-cousette », malheureusement, c’est ce que l’on voit de plus en plus : l’injonction de coudre le dernier patron, le dernier coupon, le tout le plus vite possible. Coudre des vêtements en petite taille m’a permis de progresser, et au fur et à mesure, j’ai une meilleure idée de ce qui me va comme type de patron.

Je cherchais une blouse relativement simple, sans frou-frous, sans fronces à la taille, sans basques, sans découpe empire : cela ne me va pas du tout. L’avantage principal d’Instagram, c’est de pouvoir avoir rapidement des dizaines de photos d’un patron, avec les avis des couturières. On a aussi des rendus réalistes avec différents niveaux de réalisations. J’apprécie de voir des photos moins « réussies » parce qu’elles me permettent de voir là où il faut faire attention, de me rendre compte de la difficulté réelle (les indications des pochettes sont souvent à la limite du bidon), mais aussi des rendus suivant les tissus, les morphologies, etc.

Couture en cours (couleur du tissu assez fidèle)

Il y a plus d’un an, je m’étais offert 2m de double gaze à pois doré, de couleur rouille. Je cherchais le bon patron pour l’utiliser, et je l’ai trouvé !
A force de lire des indications et de voir des photos, je me suis décidée à coudre la mienne avec quelques modifications :

  • Encolure sage (trois degrés de décolletés sont possibles : sage, sexy, ultra sexy avec des indications pour les différentes morphologies). Par défaut, le patron propose une encolure sexy (ou ultra sexy, je ne sais plus). Sauf qu’en lisant les différents avis sur le fait que ce modèle était assez « plongeant », j’ai décidé de faire une toile et de voir ce que cela donnait avec une encolure sage… qui est bien assez décolletée à mon goût ! A noter que les indications morphologiques sont vraiment à relativiser : pour info, je mesure 1,77m (et j’allaite en ce moment donc le volume de ma poitrine varie pas mal ^^).
  • Suite à ma toile, j’ai choisi de ne pas faire les fronces au dos : l’aisance est à mon avis suffisante pour que je me sente à l’aise et avec les fronces, il y avait vraiment un effet montgolfière que je fuis comme la peste car cela ne me va pas. C’est surtout au niveau de la largeur d’épaules que ca a tendance à coincer chez moi, ici ca va. (C’est une modification de patron que je devrais apprendre à faire d’ailleurs).
  • Je l’ai raccourcie d’environ 5 cm par rapport à ce que le patron propose, en faisant un ourlet un peu plus large. La double gaze étant assez lourde, ca permet d’avoir un meilleur tombé (à mon avis). Je n’aime pas non plus les blouses longues -et encore moins les liquettes-. Après, j’ai un buste assez court, je suppose que sur une autre personne, ca ne donnera pas pareil.
  • Cousue en taille 40.
  • Utilisation de la méthode du « burrito » pour l’empiècement.

(Tentatives de photos avec la blouse portée… par un jour de pluie en intérieur… A voir si j’ai l’occasion d’en reprendre d’autres un jour)

Je redoutais un peu le passepoil en arrondi, mais c’était infondé. En revanche, devoir faire un puzzle en décalquant le patron et en devant scotcher les pièces m’a prodigieusement gonflé. J’ai HORREUR de devoir découper et assembler du papier, raison pour laquelle je refuse d’acheter des patrons en pdf (à moins qu’une possibilité d’impression en A0 ne soit proposée).

Le rendu final est confortable, facile à vivre. Je pense m’en coudre au moins une autre version pour la saison froide. Je trouve que c’est plus habillé qu’un t-shirt à manches longues mais moins fastidieux à porter qu’un chemisier qu’il faut déboutonner pour allaiter. D’ailleurs, en parlant d’allaitement, je me contente de relever le bas pour nourrir Bébé-Turbo (de toute façon, j’ai un modèle « distrayable » qui doit être allaité dans la pénombre et au calme sinon c’est la fiesta).

En revanche, je suis extrêmement déçue de la qualité de la double gaze. Je n’avais lu que des bons retours sur la qualité de ce tissu… et je trouve que ce n’est pas justifié. Après seulement trois lavages à froid (même pas à 30°c) , sur l’envers etc, on voit déjà la différence. Les pois s’effacent et perdent de leur brillance pour devenir comme des points de colle. Quand je prends le temps de coudre un vêtement pour moi, c’est dans l’optique qu’il soit mis et remis et me fasse plusieurs années (trois ans étant le strict minimum… je porte encore un marinière grise achetée quand j’étais au collège !)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s